Pourquoi on ne devrait pas prendre l’habitude de se peser.

Je ne me pèse plus. Ça fait environ 2 ans et demi que je ne me suis pas pesée et devinez quoi? Je n’ai jamais été aussi heureuse et aussi bien dans ma peau. En quoi ça nous est utile le fait de savoir son poids? Je comprends pour quelqu’un qui s’entraîne au gym et qui veut constater sa progression corporelle, les chiffres peuvent être un bon repère. Cependant, il faut faire attention à ce que ça ne devienne pas une obsession non plus et à ne pas apporter trop d’importance à ce simple chiffre. De façon générale, je crois sincèrement, pour plusieurs raisons, que de se peser ne sert à rien.

be08a4 24b04f6144cf4092a7f447461a3337dc~mv2 d 4272 2848 s 4 2

L’obsession autour du chiffre sur la balance

1. Tout d’abord, j’aimerais aborder l’obsession qu’il y a autour de ce chiffre. Peu importe la raison pour laquelle une personne se pèse, il y a toujours la possibilité que cette personne finisse par apporter une trop grande importance à ce chiffre sur la balance. Comme j’ai dit plus haut, ça fait deux ans et demi que je ne me suis pas pesée et parfois, c’est un sujet qui est abordé dans une conversation. Pratiquement à chaque fois que je dis ça à quelqu’un, la réaction des gens est la même: « Quoi?! Donc, tu ne sais pas combien tu pèses? » La personne me dit ça avec étonnement (presque choquée) comme si ma santé générale en dépendait carrément. Il y a ce besoin là chez les gens de savoir et de connaître son poids. Dans un sens, je peux comprendre ce désir là, car je l’ai auparavant ressenti. Ce qui me dérange par contre, c’est quand ce désir se transforme en véritable obsession. Quand c’est rendu qu’une personne se pèse plusieurs fois par jour à tous les jours, que son bonheur dépende littéralement de ce chiffre, qu’elle se restreigne (ce n’est pas la bonne manière de s’y prendre) dans le but de faire descendre ce chiffre. La ligne est mince entre « se peser de temps en temps pour faire un suivi de son poids » et l’obsession. Surtout que certaines personnes sont, à cause de plusieurs facteurs (psychologiques, sociaux, environnementaux et génétiques), plus fragiles face à cela et auront plus tendance à développer une relation malsaine et conflictuelle avec leur poids et avec leur corps ou même un trouble du comportement alimentaire. Donc, selon moi, si tu manges de manière équilibrée en général, tu bouges régulièrement, tu bois beaucoup d’eau, tu dors suffisamment et tu diminues le plus possible les sources de stress dans ta vie, tu es en bonne santé! Donc, savoir ton poids… à quoi bon? Ça t’apporte quoi en fait? Concentre-toi donc sur tes habitudes de vie à la place, là ça peut réellement t’apporter quelque chose de bien.

Notre poids ne représente pas notre état de santé

2. Mon deuxième point est très simple: notre poids ne représente pas notre état de santé. Tu peux avoir un poids considéré comme un « poids santé » selon ta morphologie mais ne PAS être en santé, et oui! L’exemple le plus clair que je pourrais donner est celui-ci: on connaît tous quelqu’un qui mange tout le temps et qui passe son temps à manger des cochonneries et de la malbouffe mais qui garde une taille minuscule. Donc, cette personne qui peut sembler avoir un poids santé n’est pas nécessairement en bonne santé justement, dû à son alimentaire qui laisse à désirer. Rendu là, à quoi ça sert de se peser? Votre balance ne vous dira pas quoi faire pour être en meilleure santé. Vous voyez où je veux en venir? Le poids n’est pas significatif et ne veut pratiquement rien dire. Je passe maintenant à un autre exemple qui touche cette fois les personnes ayant une morphologie plus forte: une personne peut avoir un surplus de poids mais être en très bonne santé, cela a été prouvé par des études scientifiques. Maintenant, parlons du concept de l’IMC (l’indice de masse corporel). Je n’aime personnellement pas cette méthode afin de déterminer si une personne est « en santé » ou non selon son poids. Je m’explique: l’IMC ne prend pas en compte le poids occupé par les muscles. Donc, une personne ayant un corps musclé pèse naturellement plus lourd qu’une personne de sa même morphologie mais qui est moins musclée, car les muscles pèsent plus lourd que le gras. Bref, une personne en bonne santé peut être considérée comme étant en « surplus de poids » ou même « obèse » selon l’IMC, à cause de sa masse musculaire. C’est ridicule, n’est-ce pas? Une personne qui aurait un poids considéré comme étant « insuffisant » selon l’IMC pourrait également être en santé, ça ne veut pas dire automatiquement que cette personne est malade. À ne pas oublier non plus que votre corps tend sans cesse vers l’équilibre. Si vous lui donnez de la nourriture saine et nourrissante la majorité du temps et que vous mangez suffisamment tout en écoutant votre faim, vous tendrez vers votre poids santé à VOUS (et non celui selon l’IMC). C’est pour toutes ces raisons que le besoin de se peser régulièrement n’a pas raison d’être à mon avis.

​Qu’est-ce que ça t’apporte vraiment au fond?

3. Mon dernier point sera très bref, il s’agit d’une simple question: « Qu’est-ce que ça t’apporte vraiment au fond? » On est tellement plus qu’un simple chiffre; notre corps est beaucoup plus complexe que ça. À part de peut-être te créer des complexes et de te pousser à te comparer aux autres, ça ne t’apporte pas grand chose. Utilise ton temps intelligemment et concentre-toi sur des choses qui comptent réellement: ta santé (qui n’est pas représentée par ton poids mais par tes habitudes de vie), ton bonheur (faire des choses qui te tiennent vraiment à cœur), tes proches (passer du temps avec eux), etc.

En bout de compte, tout le monde fait ce qu’il désire. L’important est de s’écouter et d’être bien avec soi-même. 

Partager cet article

Share on facebook
Share on pinterest
Share on email
Share on print

Articles qui pourraient vous plaire